[PHOTOS] Ambiance tendue en réaction à la nuit de la honte

Dernière mise à jour : août 13

Mardi 24 novembre 2020, quelques centaines de défenseurs des droits humains se sont retrouvés sur la place de la République (Paris) aux alentours de 18h.


En marge du rassemblement, une partie des manifestants s'est dirigée vers le sud de la place, en direction de la rue de Turbigo, avant d'y ériger deux grands feux, alimentés notamment par du mobilier urbain et des poubelles de quartier.


A cette occasion, les forces de l'ordre ont rapidement repris le contrôle de la rue en repoussant les manifestants vers la place. Les rues adjacentes ont été investies par les CRS et par la police mobile afin d'encercler la foule dans un face à face tendu, mais sans heurt. L'évacuation de la place a été orchestrée par les forces de l'ordre, resserrant l'étau autour de la station de métro République.


​Au lendemain de la nuit de la honte (soirée de lundi 23 novembre 2020) durant laquelle des demandeurs d'asile se sont fait déloger par les forces de l'ordre à République, les manifestants ont souhaité leur rendre hommage, quelques jours après le démantèlement de leur camp. Cet événement avait par ailleurs été le théâtre de violences envers certains journalistes, en particulier Rémy Buisine (BRUT), molesté à plusieurs reprises par les forces de l'ordre.


crédits photos : © Pierre-Yves Lerayer

0 commentaire